• Décoration

Comment fixer un rosier grimpant sur une pergola ?

Une pergola est un abri qui permet de se protéger du soleil. Et qui dit abri dit décoration. Outre le design et la composition de sa structure, une pergola est très esthétique de par sa couleur et les éléments qui la constituent. Et quoi de plus esthétique et décoratif qu’un rosier ? Bucolique et charmant à souhait, le rosier grimpant embaume vos allées et embellit votre maison. Dans cet article, nous vous expliquons comment fixer un rosier grimpant sur votre pergola.

Fixer un rosier grimpant : les règles de base

La première chose à prendre en compte lorsqu’on souhaite fixer un rosier grimpant à une pergola est que celui-ci n’est pas réellement grimpant. Il s’aide effectivement de ses épines pour s'agripper. Mais pour que le rosier monte sans trop de peine, il faudra l’assister. Pour cela :

  • soit vous fixez des liens souples tous les 40 à 50 cm pour maintenir le rosier et lui donner la direction désirée sur votre pergola ;
  • soit vous créez un système de fils horizontaux sur lesquels le rosier viendra s’épanouir.

Un rosier est une plante grimpante assez lourde. Il vaut mieux s’assurer que la structure sera apte à supporter son poids. La pergola doit être construite dans un matériau robuste et être fermement maintenue dans le sol. Les rosiers grimpants ont besoin d’un espace aéré. Prenez soin de planter leurs racines à une distance de 20 à 30 cm de la pergola. Dès lors, le rosier aura assez de places pour se développer. En ce qui concerne l’exposition, les rosiers affectionnent particulièrement les espaces ensoleillés. Préférez donc une exposition plein sud. Si votre pergola est installée dans une région chaude, trouvez-lui un petit coin mi-ombragé afin d’éviter que ses feuilles ne brûlent.

Rosier grimpant remontant ou non ?

Il existe quelques différences entre les rosiers grimpants remontants et les rosiers non-remontants :

  • le rosier grimpant remontant fleurit plusieurs fois par an contrairement à son cousin non-remontant qui ne fleurit qu’une seule fois ;
  • le rosier remontant n’est pas forcément grimpant ;
  • le rosier grimpant pousse en hauteur ;
  • le rosier non-remontant doit être très peu taillé.

Pour une plus longue floraison on choisira donc un rosier remontant, mais assurez-vous qu’il soit également grimpant !

Quelle espèce de rosier grimpant pour votre pergola ?

Voici une petite sélection de rosiers grimpants qui permettront de fleurir votre pergola tout l’été :

  • le rosier “Lady of the Lake” peut grimper jusqu’à 4 mètres pour une envergure de 150 cm. Il est très résistant aux maladies et au gel (jusqu’à -25°C) ; le rosier “Musquée sans Soucis” ne nécessite aucun traitement et donne de petits fruits orange en automne ;
  • le rosier “Petit bonheur” est peu épineux et monte jusqu’à 2,50 mètres. Il offre des fleurs en pompons et est très résistant aux maladies et au gel. Il est idéal pour fleurir les pergolas et les tonnelles ;
  • le rosier "The albrighton rambler” peut grimper jusqu’à 5 mètres de haut, est très remontant et donne des fleurs épaisses résistantes à la pluie ;
  • le rosier “Phyllis Bide” grimpe de 2 à 3 mètres et forme des petites fleurs qui changent de couleur.

Mode d’emploi pour fixer un rosier grimpant sur votre pergola

Maintenant que vous savez quel rosier grimpant planter à côté de votre pergola voici les étapes à suivre pour qu’il s’épanouisse sans difficulté. Assurez-vous que l’endroit où vous souhaitez faire grimper votre rosier est mi-ombragé. Plantez ensuite votre rosier grimpant à une vingtaine de centimètres minimum du poteau de la pergola ou du mur, comme indiqué au début de l’article. Vous présenterez les racines de façon oblique pour que les branches principales se dirigent naturellement vers le mur ou le poteau. Il est préférable d’enterrer le point de greffe sur environ 2 cm de profondeur, cela le protégera du froid. Inutile, cependant, de l’enterrer si vous vivez dans une région douce et dont le sol est humide. Bon à savoir : les rosiers actuels étant pour la plupart greffés, le point de greffe est la cicatrice formée sur la tige, en dessous des premières branches. Lorsque les branches atteignent 40 cm, vous pouvez alors attacher les nouvelles tiges au support de façon très souple pour ne pas abîmer votre rosier. Si vous souhaitez palisser le rosier horizontalement, vous choisirez, au bout d’un an, quelques rameaux assez solides, que vous attacherez tous les 20 cm à l’horizontale. Bon à savoir : Palisser les rosiers grimpants remontants ou non-remontants à l’horizontale favorise l’apparition et le développement des nouvelles tiges. Les rosiers grimpants ne se taillent pas avant trois ans. Ensuite, on les taille à chaque printemps.