• Législation

Faut-il un permis de construire pour une pergola ?

Vous avez le projet de faire construire une pergola. Véritable atout pour votre maison, cet espace couvert permet de profiter de l’extérieur tout en étant protégé du soleil et des intempéries. Toutefois, avant de poser une pergola ou toute autre construction “en dur”, il convient de se demander s’il faut un permis de construire.

Qu’est-ce qu’un permis de construire ?

Avant d’envisager de réaliser des modifications de votre propriété en y construisant un lieu à usage d’habitation ou industriel, certaines démarches sont à réaliser. La demande de permis de construire en fait partie. C’est un document délivré par la mairie du lieu de la construction concernée. Il permet de vérifier la conformité du projet aux règles d’urbanisme en vigueur avant l'agrandissement ou la construction d’une propriété. Pour effectuer une demande de permis de construire, un document Cerfa est à remplir et à déposer en mairie accompagné des pièces annexes.

Permis de construire : les différents types de pergolas

Selon le type de pergola que vous souhaitez installer, les déclarations obligatoires diffèrent. En effet, le calcul de la surface ne sera pas le même si la pergola est adossée ou autoportante. Voici les principaux modèles de pergolas que vous trouverez sur le marché :

  • la pergola autoportante peut être posée aussi bien dans le jardin que sur une terrasse. Elle est supportée par quatre piliers qui permettent une parfaite stabilité. Sa structure est, le plus souvent, fabriquée en aluminium, en fer forgé, en PVC ou en bois ;
  • la pergola adossée, quant à elle, est fixée à la façade de la maison grâce à une poutre. Elle possède deux poteaux qui maintiennent la structure. Les matériaux utilisés sont identiques à la pergola autoportée ;
  • la pergola suspendue est moins répandue. Comme son nom laisse à penser, elle est dépourvue de pieds. Elle ne possède qu’une toiture, fixée à la façade de l’habitation. Elle est souvent employée pour abriter de petites surfaces ;
  • la pergola bioclimatique peut être adossée ou autoportante. Généralement construite en aluminium ou en bois, sa particularité réside dans sa toiture. Composée de lames orientables ou rétractables, la pergola bioclimatique permet non seulement de se protéger du soleil, mais également de ventiler naturellement le lieu.

Pergola : permis de construire ou simple déclaration ?

La déclaration de votre pergola se fera en fonction de son type et de la surface que vous souhaitez couvrir. Qu’elle soit classique ou bioclimatique importe peu. La particularité d’une pergola bioclimatique se situe au niveau de sa toiture à lames. Cependant, vous devrez prendre en compte son type. Est-elle adossée ou est-ce une pergola autoportée ? Si votre future pergola est adossée, elle modifiera l’apparence de votre habitation. Il faudra obligatoirement effectuer au minimum une déclaration.

  • lorsque la surface de votre pergola n’exerce pas les 20 m², une simple déclaration préalable aux travaux en mairie est suffisante ;
  • si la surface au sol est supérieure à 20 m², vous serez obligé de demander un permis de construire auprès de la mairie de votre commune ;
  • par ailleurs, si la surface totale de plancher, c’est-à-dire l’addition de la surface de la maison et de celle de la pergola, est supérieure à 150 m², il vous faudra faire appel à un architecte et déposer un dossier de Permis de Construire Architecte. Exception : pour les pergolas adossées, vérifiez auprès de votre mairie si le terrain sur lequel vous souhaitez construire votre pergola fait l’objet d’un Plan Local d’Urbanisme (PLU). Si tel est le cas, le seuil passe de 20 m² à 40 m². Si votre projet concerne une pergola en îlot ou autoportante :
  • aucune déclaration n’est requise pour les pergolas autoportées de moins de 5 m² ;
  • de 5 m² à 20 m², une déclaration en mairie devra être réalisée ;
  • si la surface de la pergola est supérieure à 20 m², une demande de permis de construire sera obligatoire.